Règles Esotériques

 

Ces règles sont des lois du bon sens qui devraient permettre de façon simple à chacun de trouver son équilibre et par conséquence contribuer à l'équilibre du Cosmos. Elles sont faciles à suivre et réellement efficaces.

      Exorcisme
      Pensée guérisseuse
      Ecoute de son corps, de son coeur, de son esprit, de son âme
      Centrage et laisser-couler
      Energie du Vide
      Vie et Mort


Exorcisme

La plupart des gens sont hantés par des démons qui leur gâche la vie. Ces démons peuvent être des mauvaises pensées ou émotions, de mauvais souvenirs, des traumatismes, des échecs, des pertes d'êtres chers, des objets qu'on a perdus ou brisés, des noeuds généalogiques hérités de la famille, des secrets familiaux qui pèsent sur le subconscient etc... Ces démons sont des énergies ou des eggrégores qui nous sont intimement attachés, qui souffrent et qui veulent être libérés. Plus on les refoule dans le subconscient et plus la pression monte. Cette pression s'évacue sous forme de maladies, d'accidents, de souffrance. Un démon de colère par exemple, s'il est exprimé, traverse le corps et le mental et le marque de façon négative. S'il est refoulé, il hante le subconscient. Il faut de toute façon l'exorciser. Le mieux reste donc de travailler sa personnalité de façon à ne plus ressentir de colère.

Lorsqu'on analyse ses rêves ou lorsqu'on travaille sur soi-même (psychothérapie) on prend conscience des démons. Les morts peuvent devenir des démons. On sent la présence des esprits (bons ou mauvais) par des courants d'air froid sur le corps notamment les avants-bras et le dessus des mains. Certains de ces esprits doivent être libérés. Il faut alors exorciser leur nom.

Pour libérer ces démons, il faut donc les exorciser. Il ne s'agit pas d'un rejet brutal des démons mais un acte de libération. Le démon est généralement enfermé dans un cercle vicieux dont il ne peut sortir. L'exorcisme permet de prendre en compte ce cercle vicieux et le modifier de telle façon que le démon puisse évoluer selon son désir. Ainsi rien n'assure que le démon partira mais il aura en tout cas la possibilité d'évoluer dans le sens qu'il désire et cette liberté fera généralement que le démon libèrera celui qu'il hante en se transcendant, en évoluant. Ce type d'exorcisme se nomme exorcisme contradicteur.

Il se peut également que l'on souhaite ardemment quelque chose mais qu'il existe un blocage qui empêche la réalisation de ce voeux. Là encore il est possible de partiquer un exorcisme afin de mobiliser de l'énergie puis la libérer afin qu'elle exauce notre souhait sans que l'on n'intervienne vraiment. Ce type d'exorcisme se nomme exorcisme conciliateur.

Pour pratiquer l'exorcisme, il faut se munir d'un carnet à spiral. Il faut formuler le cercle vicieux qui enferme le démon ou le souhait que l'on veux exaucer sous forme d'une phrase. Cette phrase est constitué de mots (de maux...) figés qui n'autorisent aucune liberté. L'exorcisme consiste à réécrire la phrase de différentes façon dont une avec des lettres imaginaires (qui n'ont pas de sens évident) puis les relier afin de permettre au démon ou à l'énergie d'évoluer comme bon lui semble.
Sur le carnet, il faut d'abord écrire la phrase problématique puis écrire un certain nombre de fois en dessous la même phrase avec d'autres mots, syllabes, caractères latins ou elfiques (alphabet imaginaire de votre invention) avec l'intention de laisser le mal ou le souhait faire ce qu'il veut en lui faisant confiance.
Si la phrase vous déplait, s'il s'agit d'un démon à exorciser, il est préférable de l'écrire finalerment en plusieurs mots. Autrement, s'il s'agit d'un voeux, il est intéressant d'éclater la pharse pour mieux la réunir en un seul mot.
Il suffit ensuite de relier ces phrases par une accolade en pensant "Pouf ! Exorcisé !" et en imaginant qu'une énergie s'envole par le haut du crâne.
Il est tout à fait possible de relier entre elles des phrases dont le sens vous semble corrélé et alors d'exorciser ces phrases de façon groupées. On parle alors d'exorcisme groupé.
Il est aussi possible de grouper deux groupes en ajoutant un accolade englobant les deux autres accolades.

Bref, l'important est de donner aux mots (aux maux) une certaine liberté d'expression.

Exemples :

       Exorcisme contradicteur :

          

      Exorcisme conciliateur :

          

      Exorcisme groupé :

          

Si l'exorcisme est réussi vous devriez sentir une tension disparaître au niveau de votre colonne vertébrale notamment les cervicales. Il est possible d'exorciser le mal d'autres personnes sans leur faire courir de risques car les maux sont libres de revenir si leur enseignement est nécessaire.


Pensée guérisseuse

Pour soigner une personne, il ne faut pas lui "imposer les mains" pour la guérir car cela constitue un viol et cela risque de lui transmettre vos propres pôles de négativité. Pour aider quelqu'un, il faut imaginer qu'un pilier de lumière jaillit de votre corps par votre crâne et retombe sur la personne à aider. Le Ciel sert de récepteur-émetteur et impose les filtres liés à votre propre niveau spirituel.
Il faut accompagner cet échange lumineux de l'intention que j'appelle "Comprends !". En fait, il ne faut pas vouloir guérir la personne mais l'aider à prendre conscience de la raison pour laquelle elle souffre car ainsi elle aura toutes les clés pour surmonter sa souffrance et aller plus loin.
L'idéal est de mémoriser la vibration qu'inspire en vous cette idée du "Comprends !" puis ouvrir le canal de lumière sans prononcer ce mot mentalement. Il faut juste garder l'intention, le sentiment, la vibration car alors l'aide dépassera le stade des mots (des maux ? démo ?).
L'intention "Comprends !" est utilisable avec tous les êtres vivants ou non car les objets prennent sur eux certaines de nos frustrations et il faut leur en être reconnaissant même si on ne peut se mettre à leur place et éprouver ce qu'ils éprouvent avec leurs propres niveaux de perception.

 

Ecoute de son corps, de son coeur, de son esprit, de son âme

Les maîtres mots sont "Tolérance et Respect" à tous les niveaux.

Votre corps est votre interface avec le monde. Il sait parfaitement ce dont vous avez besoin et lorsqu'il est malade c'est pour votre bien. Il faut l'écouter jusqu'au bout et accepter ces douleurs comme une mère ou un père qui écoute les plaintes de son enfant et qui le guide vers sa propre solution sans lui imposer sa propre vision des choses.

Il faut faire la même démarche avec ses sentiments. Lorsqu'on ressent de la colère, de la jalousie, de la haine, il ne faut pas jeter ces émotions intenses mais les laisser vivre en les considérant comme des petits enfants qui ne comprennent pas le mal qu'ils font. Il faut les laisser évoluer en les considérant avec patience et amour en sachant qu'ils finiront par s'éliminer d'eux-mêmes en se sublimant. Il faut voir la haine comme un morceau de glace qui n'a besoin que d'un peu de chaleur pour fondre, couler, retourner à la mer puis s'évaporer en nuages. Les larmes peuvent alors couler et la douleur finit par disparaître.

Au niveau intellectuel c'est la même chose. Les idées ne sont accessibles que si on les laisse venir avec patience. Il ne faut pas chercher à absolument se souvenir des choses car elles viendront lorsqu'on aura besoin d'elles.
Voilà le processus :

Enfin, au niveau de l'âme c'est plus subtil. Tout réside dans la Foi en ses rêves, sa fantaisie, son inspiration. Il faut utiliser ces énergies lorsqu'on veut créer une œuvre d'art ou interpréter un morceau de musique. Il faut alors ne plus penser avec les mots mais se référer à ses instincts, ses sensations pures, percevoir les formes et les couleurs sans se dire : "Je vois une table" ou "je lis le mot avenue sur ce panneau". Non ! Il faut se dire que tout n'est que vibration et que rien ne sépare la table du mur ou du sol sur lesquels cet objet différencié semble se détacher ou que vous ne savez plus lire du tout les mots que vous voyez.
L'inconvénient de la perception animique est que le retour à la réalité est parfois difficile et cet état de total détachement peut provoquer des pertes de mémoire. Il faut alors avoir confiance en son esprit (qui se situe au niveau inférieur) pour renouer avec son contenu actuel qui n'est rien d'autre qu'un moule qui lui permet d'évoluer dans l'univers de sa naissance.
L'âme est une machine à voyager dans le temps et les mondes qui ne sont que des illusions nécessaires pour permettre d'éprouver certaines choses. Lors de la folie, la réalité ordinaire s'effrite ce qui empêche de se focaliser sur les choses ordinaires et ce flux chaotique de données empêche de poursuivre sereinement sa route. A ce moment, il faut s'abandonner totalement à sa Foi et affronter ses plus grandes peurs en se disant que Satan aura pitié de nous et nous retiendra pour nous projeter de nouveau vers la Lumière. Par effet Yoyo, il y a forcément des "rechutes" mais il faut conserver sa Foi et se recentrer.

Centrage et laisser-couler

Le centrage est un exercice de visualisation primordiale. Associé au 666 (trois directions et six sens), il s'agit de s'imaginer au croisement de trois lignes de lumière genre laser blanc :

Il faut s'imaginer traversé par ces trois lignes et s'imposer d'être stabilisé. Il faut alors se laisser envahir par la sérénité intérieure.
L'important de cette visualisation est d'avoir conscience que chaque être possède son propre centre et être centré ne décentre pas les autres au contraire : cela contribue à l'équilibre du système existentiel en lui permettant d'atteindre un certain équilibre.

Une autre technique importante est le laisser-couler. Lorsqu'une pensée négative ou un souvenir perturbant vous assaille vous pouvez l'exorciser ou bien la laisser vous traverser comme un courant électrique. Vous ne devez pas faire résistance ni chercher à les repousser car en fait lorsqu'on refoule de "mauvaises pensées" c'est comme si on absorbait ces pensées pour les tasser dans sa colonne vertébrale au niveau de la nuque jusqu'au coccyx. Et si on refoule trop de chose, le Serpent de la Kundalini qui sommeille au fond de son coccyx peut se réveiller brutalement pour manifester son mécontentement. C'est l'ultime message d'alarme qui conduit à la folie afin d'éviter la mort. D'ailleurs ce n'est pas un hasard si les nadis indiens ressemble de très près au caducée d'Hermès car folie et génie sont très proches et la quête de la perfection et de l'absolue vertu peut parfois être préjudiciable à l'équilibre du corps et de l'esprit.

Une façon d'équilibrer son énergie est de visualiser sur soi les différentes configurations électroniques des atomes en situant le noyau au niveau du plexus solaire.
Exemples :

Il faut savoir que plus il y aura de sphères, plus on alourdira sa masse énergétique car on se relira à des atomes de plus en plus lourds.

Energie du Vide

Le but de tout être est de trouver une véritable source d'énergie. Les êtres humains la recherchent dans la nourriture, l'amour, la colère etc... A mon avis, la seule véritable source d'énergie est le vide. En effet, la plupart des sources d'énergie sont volatiles, imparfaites ou bien consistent en des transformations intérieures. Ainsi la nourriture n'apporte rien. Elle permet d'agir mais c'est l'action accomplie qui compte dans la balance énergétique. Et la plupart des actions ne consiste qu'à puiser de l'énergie quelque part pour la transférer sous une autre forme ailleurs. L'amour puise l'énergie personnelle pour guérir l'esprit des autres et c'est cette guérison qui donne une sensation de bonheur. La colère apparaît lorsqu'on n'a plus d'énergie pour agir et alors on crée une énergie dégénérée qui donne un sursaut de vigueur mais qui empoisonne l'esprit. C'est comme un muscle qui s'intoxique à l'acide lactique lorsqu'il doit poursuivre son effort au delà de ses limites. On peut également chercher son énergie auprès de Dieu, du Diable, des entités invisibles, des forces naturelles, des communautés humaines mais il s'agit toujours d'un échange et non d'un don absolu.

Puiser l'énergie dans le vide est un procédé différent. Il part du principe que du néant peut surgir deux énergies de polarité opposée tout comme 0 = 1 + (-1). 0, 1 et -1 sont trois états bien différents mais les deux derniers sont issus du premier. Je pense que pour se ressourcer en énergie, il faut trouver en soi le point de vide central et faire surgir de ce point deux demi-espaces chargés d'énergie opposés.

Personnellement, je pense qu'il faut situer le point de vide au niveau du chakra central, celui du coeur. La visualisation pour créer l'énergie du vide consiste à tout d'abord entrer en méditation et focaliser sa conscience au niveau du coeur, vers un point de dimension nulle et qui n'émet aucune énergie. Ensuite, il faut imaginer que deux ondes surgissent de ce point. Une des ondes s'apparente à une lumière blanche chargée d'énergie spirituelle. Elle se diffuse vers la partie supérieure du corps et va alimenter la partie spirituelle de l'être, le monde des rêves, des esprits invisibles. La deuxième onde s'apparente à une lumière noire chargée d'énergie matérielle. Elle se diffuse vers la partie inférieure du corps et va alimenter la partie matérielle de l'être, le corps. Lorsqu'on pratique cette visualisation on peut espérer se ressourcer personnellement mais on peut aussi agir sur l'univers en ayant à l'esprit que nous sommes tous une projection de l'univers.

Le sommeil est un procédé naturel qui utilise ce principe. Il permet à l'âme de renouer avec ses instances les plus élevées, à l'esprit de se restructurer psychologiquement, au corps de se réparer, de se développer, de se ressourcer. Seulement, lorsqu'on entre en interaction avec le monde, nos énergies sont tiraillées. Même lorsqu'on évolue dans un environnement rempli d'amour, on subit des transformations qui nous éloigne de notre point d'équilibre. Trop de bonheur, trop d'amour sont aussi nuisibles que la douleur et la haine. Les émotions positives sont des dons d'énergie et les émotions négatives sont seulement les déchets de fonctionnements énergétiques qui s'érodent, qui s'usent. Il faut apprendre à se recentrer et se détacher des institutions, des identités sociales illusoires, des appétits physiques qui sont plus des drogues qu'autre chose. Lorsqu'on a atteint son point d'équilibre on peut s'en éloigner en faisant preuve d'amour et de compassion, en cédant à la colère, ou en prenant du plaisir mais il faut alors prendre conscience de ce qui nous en coûte car contrairement à ce que beaucoup de gens disent la vertu n'est pas toujours profitable mais elle seule est un réel don d'énergie.

Vie et Mort

Lors de la naissance, l'enfant revit le traumatisme de la mort. Sa peur du noir, de l'abandon, du froid, du bruit, rejoint celle que l'on peut ressentir quand on passe dans l'Autre Monde. C'est pourquoi il faut rassurer les mourants en leur parlant tandis qu'ils s'éteignent car la mort est comme un accouchement.
Il est possible d'aider les cadavres à se libérer de leurs traces résiduelles. Personnellement je ne l'ai fait qu'avec des plantes et des animaux. Il faut demander l'autorisation au cadavre et le toucher ou le prendre dans ses mains. Il faut alors se détendre en s'imaginer en train de s'endormir en imaginant montrer la voie à l'âme prisonnière. Parfois, on sent une réaction au niveau de la main (démangeaison, pulsation). Il faut alors utiliser l'intention "Comprends !" et imaginer que l'énergie résiduelle est réémise par tout son corps comme une aura de lumière récupérée par l'environnement extérieur. Il faut se prendre pour un channel pur ou une usine de recyclage énergétique.
Les enfants sont très ouverts spirituellement et c'est en grandissant qu'ils perdent leur angélisme mais cela ne les empêche pas de toujours aider leurs aînés au sein de l'arbre généalogique. De même, les énergies subtiles (atomes, rayonnements, sons, couleurs) ont un très fort niveau spirituel, une réelle intelligence qui transcende la raison humaine sans en être fondamentalement différente car l'homme y a accès à travers l'intuition et l'art. Les plantes et les animaux ont un corps peu évolué mais une dimension spirituelle et symbolique puissante et c'est pour cela qu'il faut les respecter. Leur force réside dans leur apparente faiblesse et si une mouche se fait écraser si facilement c'est parce qu'elle a atteint un niveau de sagesse bien supérieur au nôtre qui sommes si craintifs de la mort et qui faisant du mal par instinct de survie égoïque.
Dans une certaine mesure, les luttes entre les hommes pour la conquête de l'amour rejoint celle des spermatozoïdes pour la conquête de l'ovule. Et la vie peut être vue comme la conquête de la Résurrection dans un autre Univers, la Mort étant une sorte de fécondation d'une ovule spirituelle non exclusive. Mourir c'est redevenir Dieu et ressusciter dans un Monde à nôtre image. Ce qui n'exclut pas la séparation des êtres, l'Autre n'étant qu'un reflet de soi-même auquel on ne veut pas s'identifier mais découvrir et auréoler de mystère.
L'intérêt de la vie est de prendre en soi la beauté du Monde afin de la garder lorsqu'on meurt pour renaître à une époque ou dans un Univers qui correspond à notre idéal de vie. Il suffit d'être en accord avec soi-même et avoir la Foi, aimer le Monde, la Nature, les Autres pour être certain de renaître dans un Monde plus beau à l'image de soi-même. Durant toute la vie, on construit sa renaissance et en l'abrégeant on s'empêche de ressusciter dans le Monde dont on a toujours rêvé.