Origine Humaine

Dans ce texte, je m'efforce de décrire l'origine de l'être humain depuis sa création par Dieu jusqu'à son incarnation sur Terre. Je montre que Dieu n'a rien voulu de la souffrance humaine et qu'au contraire il fait tout pour sauver l'humain de cette souffrance. Si l'humain s'est incarné c'est parce qu'il a suivi la suggestion de l'ennemi de Dieu, Satan. Satan est le plus bel ange qui a été déchu car par orgueil il a renié Dieu. Ainsi l'humain est tiraillé entre l'offre de Dieu de l'accueillir en sa Demeure et l'offre de Satan de renier Dieu ce qui peut provoquer la perte définitive de son Âme.

Le Péché Originel et la Chute

Être créé par Dieu

Lorsque Dieu crée un Être c'est-à-dire une Âme, une Essence, il la crée à son image c'est-à-dire empreinte de sa Vérité, de sa Beauté et de sa Bonté.
La Vérité est la caractéristique de tout raisonnement qui est en adéquation avec la Réalité. Elle mesure l'adéquation avec la Volonté de Dieu car tout ce qui émane de Dieu est Vérité.
La Beauté est l'équilibre, l'harmonie d'une création. Elle mesure la justesse des êtres dans leur relation avec les êtres qui les entourent. Un Être est créé en harmonie avec tout ce qui lui préexiste et qui l'accueille en son sein. Tout ce qui émane de Dieu est Beauté car il s'inscrit parfaitement dans son milieu.
La Bonté est la vertu des interactions entre les êtres créés par Dieu. Elle mesure la perfection des échanges qui peuvent se faire entre les êtres. Tout ce que Dieu fait ou donne aux êtres est Bonté car il ne saurait nuire à sa création car cela équivaudrait à se faire volontairement du mal à lui-même. Dieu n'est pas sadomasochiste car il n'est qu'Amour pur et gratuit.

Ainsi l'Être humain à l'origine est une perfection de Vérité, de Beauté et de Bonté. Je ne parle pas ici de l'Être humain en tant qu'Être incarné et voué à la Souffrance et à la Mort. Je parle de l'Être humain des Origines tel qui pouvait l'être au Jardin d'Eden c'est-à-dire hors de l'Espace-Temps mais pas encore en la Demeure de Dieu.
Car Dieu a créé l'Être humain pour que celui-ci partage sa Demeure qu'on pourrait nommer le Paradis.
Le Jardin d'Eden est un lieu entre l'Enfer de Satan et la Demeure de Dieu. Dans le Jardin d'Eden, l'Être humain est libre mais il est soumis à la tentation de l'ennemi de Dieu.
L'Enfer de Satan est un lieu totalement coupé de Dieu et de sa Demeure.
La Demeure de Dieu est un lieu où les Êtres vivent éternellement dans la Vérité, la Beauté et la Bonté de Dieu. Cette Perfection ne signifie pas une forme d'immobilisme ou d'immutabilité. La Trinité signifie un mouvement perpétuel, une évolution sans qu'il y ait de "progrès" au sens qualitatif du terme. Il ne s'agit pas d'un dénombrement de Dieu. La Trinité signifie la primauté de la Relation en Dieu devant les Termes eux-mêmes.
Une Relation est un lien qui unit des êtres distincts que l'on nomme Termes.

Dieu crée dans la Verticalité, sans mesure des liens de Causalité. Il ne crée rien dans un but déterminé ni à cause de quelque chose. Il crée dans une totale Gratuité. Ce qui détermine sa Volonté de créer un Être est l'Amour seul, l'envie de partager ses Dons.


Adam et Eve

L'Être humain ne se suffit pas à lui-même. Il a besoin d'une Relation. Dans un premier temps, il n'a pas la Relation à Dieu. Dieu lui offre donc une Relation intrinsèque dont les Termes sont Adam et Eve, l'Homme et la Femme.
A ce stade l'Être humain est encore dans le Jardin d'Eden mais pas encore dans la Demeure de Dieu. Il est un Être unique qui renferme deux polarités : Homme et Femme.
De cette Relation intrinsèque naît la richesse de l'Âme humaine avec tout un foisonnement de qualités qui font de l'Être un Être unique.

L'Être humain est totalement libre et ainsi il a le choix entre accéder à la Demeure de Dieu où refuser d'y accéder.
La part féminine de l'Être humain, Eve, se laisse abuser par l'ennemi de Dieu, Satan. Ainsi l'Être humain est corrompu par l'entremise de son pôle féminin qui par son intuition est plus proche des anges. Cela dit c'est tout l'Être humain, Homme et Femme, qui, dans l'Être, est influencé.
Satan est un Être angélique créé par Dieu, c'est le plus bel ange. Dieu a souhaité l'accueillir dans sa Demeure avec les autres Êtres angéliques, seulement Satan a rejeté Dieu par Orgueil se coupant totalement de Dieu et de sa Demeure. Satan a été créé libre et c'est par sa seule Volonté qu'il a été précipité en Enfer. Car plus l'Être est proche de la perfection plus il est tenté de rechercher le Bonheur dans la scission d'avec Dieu qui est perçu comme une contrainte à la liberté. Pourtant Dieu ne souhaite que le Bien de ses créatures car son Amour est sans limite. Pour accéder à cet Amour il faut accepter de s'abandonner totalement et ce Don de Soi est une épreuve très difficile d'autant plus qu'on a de la Valeur.
Le Bonheur se distingue du Bien dans le sens où le Bonheur a quelque chose d'Egocentré alors que le Bien n'est pas forcément ce que l'on souhaite de et pour soi-même. Seul Dieu sait ce qui est Bien pour l'Être. C'est pour cela qu'accéder au Bien signifie renoncer à ce que l'Ego demande pour s'abandonner à la Volonté de Dieu. C'est là qu'intervient la Foi qui est une Grâce concédée par Dieu.

Ainsi Satan convainc Eve et Adam par la même occasion de rejeter l'Amour de Dieu afin de goûter au Bonheur. Satan les persuade qu'ils sont libres de faire tous leurs choix par eux-mêmes et de juger de la qualité des choses à l'aune de leur propre Volonté. Tel est le symbolisme du Fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Satan invite l'Être humain à porter ses propres jugements sur les autres Êtres et sur lui-même. Par la même il n'est plus en Relation avec les autres Êtres du Jardin d'Eden. Ses deux polarités Homme-Femme ne sont même plus en Relation. Il se coupe des autres Êtres, se scinde en deux et constate qu'il est "nu" (Remarque : "nu" est "un" à l'envers). C'est le Péché Originel et la Chute.

L'Incarnation

Polarité, Entropie, Souffrance et Mort

L'Être humain scindé en deux adopte une polarité : il doit choisir entre devenir Homme ou Femme. Pourtant à l'origine il contenait les deux dans une Relation harmonieuse.
L'Être homme ou femme quitte le Jardin d'Eden et entre dans l'Espace-Temps où Dieu lui donne un Corps de Chair. Dieu aurait pu laisser tomber l'Être humain en Enfer mais il le "rattrape" et lui donne une nouvelle chance en lui donnant l'Incarnation sur Terre dans un Univers d'Espace-Temps soumis à l'Entropie, à la Souffrance et à la Mort.
L'Entropie est une valeur qui mesure la lente désagrégation des Êtres, des choses lorsqu'elles sont éloignées de Dieu. L'Univers est comme un objet qui chute et qui gagne de l'énergie potentielle de pesanteur au fur et à mesure qu'il tombe. Le désordre qui augmente dans la matière est associée à l'Entropie.
L'Âme humaine incarnée dans un Corps soumis à cette Entropie ressent de la Souffrance et ce d'autant plus qu'elle s'éloigne de Dieu et du Jardin d'Eden. Ainsi la Paix de l'Âme nécessite que cette Âme recherche la Communion avec Dieu même si elle ne peut l'atteindre que dans la Demeure de Dieu. Tant que l'Être humain est biologiquement vivant il pourra ressentir peine et douleur (Souffrance) mais il peut améliorer sa tolérance à cette Souffrance en projetant sa Volonté vers Dieu et sa Demeure. Si l'Être humain cède à la facilité et au Bonheur (aux plaisirs de ce monde qui est l'Espace-Temps) il ne peut que chuter et donc accroître son Entropie et donc ses futures Souffrances. Car l'éloignement de Dieu provoque la Souffrance et si le Bonheur interrompt la Souffrance pour un temps ce n'est qu'un répit avant davantage de Souffrance. Seule la Tension vers Dieu peut alléger la Souffrance même si le Corps continue de se désagréger.
La Mort est la séparation de l'Âme ou de l'Être d'avec son Corps. Il n'y a qu'une seule vie biologique. Un nouveau choix s'offre alors à l'Être. Soit il rejoint la Demeure de Dieu, soit il chute en Enfer et se coupe définitivement de Dieu. La vie biologique est donc une Ecole de l'Âme pour l'inviter à rejoindre la Demeure de Dieu.

Âme et Intellect

Puisque je parle d'une Ecole de l'Âme, il me semble important de faire une distinction entre l'Âme et l'Intellect (qu'on appelle à tort Esprit). L'Âme coïncide avec l'Être, l'essence humaine. C'est son Être véritable, non pas son Ego ni sa Persona. C'est son Soi réel dépouillé de ses conditionnements, de ses affects, de ses fausses personnalités. Ces apparences psychiques ou psychologiques forment comme des couches ou des peaux qui, à la surface, donnent naissance à l'Intellect. L'Intellect est le mental, le conscient. C'est un intermédiaire entre l'Âme et le Corps. Il interagit avec l'Espace-Temps à l'aide des Sens et de leurs perceptions.
La valeur d'une Âme ou d'un Être n'a rien à voir avec son Intellect. L'Intellect n'est qu'un outil qui permet de contrôler le Corps et évoluer dans l'Espace-Temps en agissant selon une forme de Volonté issue de l'Âme. Si l'Âme est en Tension vers Dieu et si l'Intellect écoute de son mieux son Âme alors le Corps supportera davantage la Souffrance et la Mort propulsera l'Âme vers la Demeure de Dieu.
L'Intellect par l'intermédiaire du Corps est soumis à l'influence de Satan et, si l'Intellect cède, il entraîne l'Âme avec lui. L'Espace-Temps est d'une certaine manière le Royaume de Satan. C'est dans l'Espace-Temps, l'Histoire, la Causalité et à travers les Sens, la recherche du Bonheur que l'Âme est peu à peu entraîné vers l'Enfer.
Si à la Mort, l'Être rejette Dieu et la promesse de sa Demeure, il chute en Enfer où il se livre à Satan et se consume définitivement car l'Être humain séparé de Dieu ne peut continuer d'exister.

La Rédemption

Miséricorde

Ce scénario peut sembler catastrophiste mais c'est sans compter sur une autre vertu de Dieu : la Miséricorde.
Rien n'est jamais perdu avec Dieu et aussi loin qu'on soit de lui il y a toujours un espoir de se voir rejoint par lui. Même dans les ténèbres les plus obscures peut briller la lumière.
L'Incarnation est déjà une manifestation de la Miséricorde de Dieu car lorsque l'Être humain a rejeté l'Amour de Dieu, ce dernier lui a offert un Corps pour qu'il réalise son erreur, son Péché Originel et qu'il tende vers Dieu de toute son Âme pour qu'à sa Mort il le rejoigne en sa Demeure.
Mais cette chance n'est pas suffisante pour Dieu dont l'Amour est infiniment grand. Pour sauver l'Être qu'il a créé dans son Amour pur et gratuit, il s'est incarné lui-même en Être humain. En fait dès l'Origine, le Fils de Dieu existe et est voué à naître sur Terre au cas où l'Être humain créé refuse l'Amour de Dieu. L'Amour de Dieu est si grand et nécessite un tel Don de Soi qu'il est concevable qu'on le refuse. Satan a rejeté cet Amour et Dieu ne souhaite pas laisser "tomber" les autres Êtres qu'il crée sans échappatoire.
Ainsi il a envoyé son Fils, qui n'est autre que l'Incarnation de Dieu, afin d'exprimer à l'Être humain tout l'Amour de Dieu et afin de matérialiser l'Alliance de Dieu avec l'Être humain qu'il a créé à son image. L'Ancien Testament est un prélude à l'Incarnation du Messie sur Terre. Dieu est transparent et annonce sa venue.

Marie et Jésus

La Sainte Vierge a dit "oui" à Dieu et il s'agit là de la preuve ultime de l'Amour pour Dieu ce qui efface totalement en Marie le Péché Originel dont Eve, la Femme en elle, pourrait être à l'origine. Il n'y a pas de lien de cause à effet ni historiques en Dieu. Dieu est dans la Verticalité contrairement à l'Espace-Temps qui est Horizontal soumis à la Causalité et à l'Histoire. Ainsi Marie est Immaculée dès la Conception de son Être. Marie est un Être humain qui a choisi le pôle Féminin mais qui n'a jamais dit "non" à l'Amour de Dieu. Elle a accepté de s'incarner pour recevoir en son sein Dieu lui-même en la Personne du Fils sans avoir "chuté" comme les autres Femmes. C'est par Amour pour Dieu qu'elle accepte l'Incarnation et la Souffrance qui en découlent.
Ce "oui" de Marie a permis au Fils d'intervenir dans l'Histoire humaine afin de transmettre son message d'Amour. Mais ce ne sont pas seulement de belles paroles. Jésus a été envoyé pour permettre aux Êtres humains de renouer avec Dieu et rejoindre sa Demeure à leur Mort. C'est à travers les Sacrements de l'Eglise que c'est possible. Car tous les Sacrements sont des pas que l'Être humain fait vers Dieu.

Culpabilité et Pardon

Plus fort encore, Dieu est allé jusqu'au plus près de l'Enfer pour sauver les Âmes en déperdition c'est-à-dire les Âmes désincarnées et qui refusent encore l'Amour de Dieu. Ces Âmes en proie à d'atroces Souffrances voient Dieu les rejoindre pour leur enseigner que la Demeure de Dieu leur est toujours offerte malgré la Culpabilité qu'elles ressentent.
La Culpabilité n'est que la prise de conscience de l'absurdité du refus de l'Amour de Dieu. Plus le refus est fort, plus la Culpabilité est grande et plus en prendre conscience fait mal. Seulement cette peine est une libération car elle conduit à la Demeure de Dieu.
Jésus nous ouvre le chemin par l'exemple de sa vie. Il a été mis à Mort malgré le Bien qu'il est venu faire aux Êtres humains. Mais il ne faut pas confondre le Bien et le Bonheur. Ainsi il fallait que Jésus soit crucifié pour le Bien de l'humanité. Attention, il faut rappeler que Dieu est étranger à l'Horizontalité de l'Espace-Temps et il n'était pas "écrit" que Jésus devait mourir d'aussi atroce façon. C'est le choix librement consenti des Êtres humains qui a conduit Jésus à la croix. Une fois de plus l'Être humain a dit "non" à l'Amour de Dieu. Ce "non" n'est qu'un écho du "non" des Origines. C'est le Péché Originel qui a abouti au verdict final. L'Être humain étant pécheur il n'a pas pu accepter l'invitation de Dieu à vivre dans son Amour.
Mais Dieu n'a pas dit son dernier mot. Même dans cette fin horrible, où Dieu a ressenti toutes les Souffrances des Êtres humains du Passé, du Présent et de l'Avenir, l'Amour a surabondé et a promis la Demeure de Dieu à tous les Êtres qui acceptent le Pardon de Dieu.
Le Pardon de Dieu ne consiste pas en un jugement de Dieu des fautes que l'Être humain a pu commettre durant sa vie biologique. C'est une manifestation de sa Miséricorde. Aussi grande que soit la Souffrance de l'Être humain à cause de son éloignement de Dieu, il y aura toujours assez d'Amour pour le "repêcher" et le ramener à la Demeure de Dieu où il connaîtra bien plus que tout le Bonheur du Monde, que Satan peut leur promettre.
Dieu a l'Eternité devant lui pour parvenir à la Rédemption de tous les Êtres humains.

Conclusion

Ainsi l'Espace-Temps qui renferme les Êtres humains tels que nous les connaissons n'est apparu qu'à cause de notre refus d'entrer dans la Demeure de Dieu pour l'Eternité.
Nous avons été créés libres de nos choix dans le Jardin d'Eden et mal influencés par Satan, Seigneur des Enfers et Maître de ce Monde, nous avons été plongés loin de la Demeure de Dieu.
Mais Dieu, dans sa Miséricorde et son Amour infiniment grand, ne cesse de nous rejoindre pour nous guider vers sa Lumière. La Lumière existe vraiment et les Ténèbres ne sont qu'une absence de Lumière. Ainsi aussi profond que l'on sombre dans les Abysses, il existe toujours un Espoir d'être touché par Dieu et donc de rejoindre son Royaume. Tel est le beau message du bon larron de l'Evangile de Saint Luc. Au plus fort de la souffrance et du péché, Dieu vient nous rejoindre pour nous sauver en prenant sur lui nos fautes sans nous juger.
Tout ceci entraîne d'importantes conséquences dans notre vie biologique actuelle. Nous devons être en Tension vers Dieu afin d'alléger nos Souffrance et accepter la Mort comme une Délivrance. Cela ne veut pas dire qu'il faut se suicider car le Corps n'est pas notre propriété mais un Temple que Dieu nous offre pour notre Salut.
Il faut aussi considérer les autres Êtres, humains ou non, comme des créations de Dieu et donc dignes de notre Amour tout comme nous devons nous aimer nous-même et aimer Dieu. Les imperfections apparentes des Êtres, leurs faiblesses, leurs défauts, le mal apparent qu'ils peuvent nous faire n'appartiennent qu'à l'Espace-Temps et l'Entropie. Nous devons prendre conscience que sous les "peaux de bête" se cachent des Âmes qui sont à l'image de Dieu : Vérité, Beauté et Bonté. Seul l'Espace-Temps et ses déformations nous aveuglent et nous poussent à nous tromper.
Le Bonheur ne peut être qu'éphémère tandis que Dieu veut pour nous le Bien. Il faut abandonner l'attachement aux plaisirs, au pouvoir, à la possession. Il faut s'endurcir contre le désir, la peur, la haine. Il faut seulement mobiliser notre Volonté pour que notre Âme soit en Tension vers Dieu.
Dans ce but, l'Eglise et ses Sacrements sont là pour nous aider et non nous faire du tort comme Satan cherche à nous le faire croire.