Chemin Initiatique de l'Alphabet

Dans cette partie, j'associe la forme des lettre aux différentes étapes que doit franchir l'être pour évoluer de l'état matériel à l'état divin. La description correspond au cheminement psychologique d'un être humain pour devenir pleinement conscient de lui-même et des autres mais il s'agit aussi de l'évolution de l'âme à travers ses diverses incarnations.

Premier Cycle : La Construction du Soi

1 Le A correspond à l'impulsion de départ, à l'étincelle de vie. C'est une conjonction d'énergies qui fusionne dans un nouvel être. On y retrouve la nature ternaire de l'être et la flèche vers le haut. On voit bien que le commencement de l'être est issu de la fusion d'autres êtres antérieurs.
2 Le B correspond à la gestation, au mûrissement. Il s'agit de la création du corps dans une sorte de cocon, d'oeuf.
3 Le C correspond à la sortie de l'être de ce cocon, à l'extériorisation projetée vers l'avenir (symbolisé par le côté droit). C'est la naissance proprement dite.
4 Le D symbolise le déploiement, la croissance de l'être nouveau né. Le trait verticale est associé à une courbe qui l'entraîne vers l'avenir. Etre et devenir sont entremêlés.
5 Le E représente l'élévation au prix d'un effort comme lorsqu'on gravit une échelle. C'est une élévation par paliers.
6 Le F désigne le détachement des choses passées, des racines, des origines. L'être doit intégrer son héritage en lui-même et vivre dans le présent tout en continuant d'évoluer.
7 Le G désigne le recueillement, l'introspection, l'incubation. Il s'agit de prendre conscience de qui l'on est en faisant abstraction de ses préjugés et ses idées reçues. Il faut à ce moment se retourner vers son for intérieur, se retirer loin du chaos de se préoccupations.
8 Le H correspond à la confrontation des opposés. Il s'agit de faire la part des choses, de définir ses propres valeurs : vrai et faux, beau et laid, bien et mal. Il y a une notion de conflit mais dans l'opposition un travail d'union des choses se met en place car en opposant deux choses on les relie.
9 Le I termine ce premier cycle. C'est la construction de l'individu, du Soi. C'est une première unification où on intègre en soi son passé, ses expériences pour devenir pleinement soi-même. Le I de par sa représentation unit le haut et le bas (matériel et spirituel).

Deuxième Cycle : La Découverte de l'Autre

10 Le J marque le départ d'une nouvelle étape. La base du I se transforme en crochet. On s'ouvre de nouveau vers la base, vers les autres qui n'ont pas les mêmes acquis que soi et qu'on peut aider.
11 Le K mesure une confrontation des êtres qui conduit à un élargissement commun du savoir. C'est une expansion, une création collective. Comme dans le nombre 11 composé de deux chiffres 1.
12 Le L correspond à l'ouverture d'un channel entre le haut et le bas. Une communication s'établit car un langage approprié et des objectifs communs on été trouvés.
13 Le M correspond à l'amour, à l'entente cordiale entre les êtres. Le M termine la première moitié de l'alphabet. La jonction avec la seconde moitié se fait à travers le N qui correspond au conflit.
14 Le N correspond au conflit, à la mésentente qui est indissociable de l'amour car deux êtres ne peuvent être parfaitement identiques et ne peuvent donc s'accorder sur tout. Le conflit est nécessaire pour trouver un terrain d'entente.
15 Le O représente le tout, le rien, l'union, le début et la fin, la globalité. De l'amour et du conflit émerge la fusion où les êtres prennent conscience de ne former qu'une seule et même entité.
16 Le P est une réponse au B. Il correspond à un enfantement purement spirituel. C'est la gestation d'un futur esprit désincarné.
17 Le Q comme le C est une naissance mais c'est une naissance spirituelle. A partir du tout (symbolisé par le O) émerge une âme totale, un esprit, un ange. Mais cet esprit possède encore une individualité. L'Unité peut se faire seulement dans la Divinité.
18 Le R comme le D mesure une progression. L'esprit libre avance vers l'avenir, poursuit son évolution. Le R ressemble pour cela à un bipède en marche.
19 Le S termine ce deuxième cycle. Comme le I, il correspond à une synthèse, la création d'une unité spirituelle. Le S de par sa représentation unit la gauche et la droite (passé et avenir).

Troisième Cycle : L'Unification à l'Eternel

20 Le T correspond à un attachement au Ciel, au Divin.
21 Le U désigne une ouverture vers le Ciel, une révélation. Si le C projette vers l'avenir, le U projette vers la Divinité.
22 Le V mesure une expansion vers le Ciel, le Divin. Contrairement au E qui mesure une élévation par paliers comme sur une échelle, le V correspond plutôt à un envol.
23 Le W correspond à la rencontre de son opposé qui est aussi son complémentaire, son ombre mais aussi son guide. C'est une réponse au M de l'amour à part qu'il s'agit d'aimer ce qu'on déteste.
24 Le X désigne un croisement, une union des opposés.
25 Le Y est comme le I une unité à part que cette unité réunit ce qui semble contradictoire, le Yin et le Yang.
26 Le Z mesure l'accès à la Divinité (Dieu = Deus = Zeus) qui résulte de l'unité universelle. Le Z de par sa représentation unit le haut et le bas (matériel et spiritituel) mais aussi la gauche et la droite (passé et avenir). Sa représentation sa rapproche du I et est symétrique du S.

 

Si vous avez des remarques ou des idées à faire partager, écrivez-moi en cliquant sur l'image ci-dessous.